Souvenirs...

Assemblée Générale 2016

 Après le traditionnel bienvenu aux licenciés réunis , Daniel Touchard respectant ses promesses de 2015, annonce son départ de la présidence et déclare ne plus solliciter de mandat, quel qu’il soit. Il ne quitte pas le club, mais laisse le soin à d’autres d’en assurer la continuité tout en restant un observateur averti. La suite de la réunion a permis de constater une légère progression de l’activité aussi bien dans les participations aux différentes manifestations organisées par les clubs du département que dans les visiteurs à nos randonnées. Les plus investis, seront cette année, comme par le passé,  récompensés substantiellement  à travers leur contribution à la licence 2017. L’objectif n’étant  pas de pénaliser ceux qui sortent moins, mais plutôt de remercier ceux qui s’investissent davantage. Le secrétaire Alain Housiaux  annonce l’attribution, après bien  des difficultés, d’un local  au sein du stade Dunlop. Suffisamment grand,  il permettra les réunions et le stockage du matériel qui encombre les garages des licenciés. Pour clore la réunion, le trésorier Alain Guillot à confirmer un bilan financier satisfaisant et sensiblement identique à celui de 2015.

  

Assemblée Générale 2015

 

  Remerciant les licenciés venus très nombreux à sa présentation du bilan 2015, le président Daniel Touchard après avoir rapidement évoqué la saison écoulée, a tracé la feuille de route pour 2016. En dépit de «la crise économique, sociale et financière» à laquelle «nous n'échappons pas», il a souhaité que le club «poursuive son dévelo-ppement harmonieux et équilibré». L'effort sera maintenu pour «accueillir de nouveaux adhérents et partenaires » afin de pérenniser l'activité sportive. Terminant par de  très vifs et sincères remerciements à l’ensemble de nos partenaires et tout particulièrement aux plus généreux que sont le CE Dunlop-Goodyear, la Mairie de Montluçon et le Crédit Mutuel. Il a  ensuite laissé la parole à Alain Housiaux pour un  descriptif plus précis des évènements de l' année écoulée et à Alain Guillot pour un résumé du bilan financier .

  

Assemblée Générale 2014

Photo du bureau edsmCyclo 2015
Le bureau aprés sa réélection pour la saison 2015

Réunis autour du président, Daniel Touchard, les cyclos en l'absence de nouveaux volontaires ont élu le bureau 2015 (on prend les mêmes et on recommence).

Pas de grandes nouveautés à l'horizon sinon une continuité dans le déroulement des 3 grandes manifestations qui restent à l'ordre du jour avec de nouveaux aménagements avec entre autres le Trophée Bourbonnais à l'occasion du Pneumatique

L'année 2015 comme chaque début de saison commencera par le convivial repas des Rois, appréciés par tous et moment propice a la présentation des vœux pour la nouvelle année.

Assemblée générale 2013

AG 2013  EdsmCyclo

Concentration de tous les cyclos autour du verre de l'amitié, pendant que le nouveau président Daniel Touchard surveille les excés.

 

Remise de la coupe au meilleur 3e (Codep) et 1er (sortie Club) à Bernard Picard ( à gauche) par Jacky Bouchet.


Assemblée Générale 2012

AG 2012 EdsmCyclo

    EDSM Cyclo
   La dernière Assemblée Générale qui rassemble les passionnés de vélo a témoigné une fois de plus de sa vitalité par la présence d'une grande majorité de ses adhérents.
Le président, Jacky Bouchet a confirmé la bonne santé du club et l’intérêt de ses licenciés  par leur omniprésence aux nombreuses concentrations et randonnées locales . Alain Housiaux le secrétaire, en détaillant les résultats des quatre manifestations organisées par le club avec un bilan global très positif a affirmé qu'a  défaut de performance, le club a une fois de plus remporté la première place quand à la participation de ses cyclos aux  manifestations proposées par le CODEP03. Les objectifs pour 2013 resteront dans la continuité avec un seul changement concernant le samedi 15 juin qui deviendra  "Le Pneumatique en ballade", la "1ere Rando  Dunlop" le samedi  30 mars et la "12eme Randonnée  VTT" le dimanche 20 octobre  seront reconduites sans modification.
Le Bureau également dans la continuité a été établi comme suit : Président: Jacques Bouchet; Vice président: André Bordas; Secrétaire: Alain Housiaux; Trésorier: Alain Guillot; Secrétaire Adjoint: Fred Murat; Trésorier adjoint : Daniel Touchard.

Assemblée Générale 2011

AG 2011  EdsmCyclo

ÉCHOS SPORTIFS

CYCLOS Assemblée générale de l ’EDSM  Cyclo

   
   Entourés de leurs amis, compagnes et partenaire (CE Dunlop) , c'est devant une trentaine de personnes que les
licenciés  de L’Etoile des Sports Montluçonnais Cyclo ont tenu leur assemblée générale.
Pour son premier mandat de Président, Jacky Bouchet s'est montré très satisfait par l'ensemble de la saison, aussi bien sur le plan sportif que financier. En effet, les cyclos vraisemblablement boostés par le soutien d'une météo salvatrice ont progressé de plus de 30% quant à leur présence aux différentes organisations départementales, obtenant du même coup de nombreuses coupes dans cette catégorie. C'est également prés de 600 cyclos et vététistes qui se sont déplacés au rendez-vous de nos trois manifestations annuelles. Pour conclure il a déploré une légère décrue des effectifs (17) mais souligné  que l'important soit que la qualité reste.
Le bureau reconduit avec un changement de trésorier a été constitué comme suit :
Président  Jacky Bouchet ; Vice-Président André Bordas ; Secrétaire Alain Housiaux ; Secrétaire adjoint Frédéric Murat;Trésorier Alain Guillot ; Trésorier adjoint Daniel Touchard ; Membres dirigeants: Pascal Barbosa, J Combeaud, Jacky Estella, Eric Demay.

Archive Presse ( 1 clic pour zoomer)

Tour de France 1956

La légende...

  Voici l'histoire toute simple d'un homme du quartier des Marais, à Montluçon, dans le centre de la France ; l'histoire d'un petit tourneur sur métaux devenu tourneur sur Tour de France cycliste (Sic JP Olivier).

  Tour de France 1956. Un Tour pas comme les autres. A part, comme son vainqueur. Cette Grande Boucle fut considérée ainsi avant, pendant, et après. D'abord parce qu'aucun des vainqueurs depuis la Guerre n'était présent au départ: Kubler, Koblet, Coppi et Bartali à la retraite, Bobet et Robic forfaits, les grands noms font défaut. Un an après le dernier volet du triptyque de Bobet, et un autre avant l'avènement de Maître Jacques Anquetil, c'est un Tour à saisir. Chacun en est conscient en l'absence du grand Louison, d'autant que la montagne, moins présente qu'à l'accoutumée, élargit le champ des prétendants.Mais personne ne va mieux profiter des circonstances que Roger Walkowiak.

 

   A 25 ans, ce coureur français d'origine polonaise est quasiment inconnu du grand public. Aussi peu médiatique que bavard, protégé par son directeur sportif Sauveur Ducazeaux, il n'a pas le côté glamour des héros d'antan à la Coppi. En plus, il a la mauvaise idée de fondre en larmes chaque fois qu'il croise une caméra.

C'est pourtant lui qui va inscrire son nom au palmarès de ce 43e Tour de France. Entre Lorient et Angers, 31 coureurs prennent 18 minutes au peloton des favoris. Le Tour a basculé. Définitivement. Walko, Montluçonnais de 25 ans, s'empare du commandement. Ce scénario inespéré lui permet de se révéler à lui-même, notamment en altitude, où il résiste magnifiquement à Adriaensens et surtout à Charly Gaul. Membre de la formation NEC, Nord-Est-Centre, il ne fait même pas partie de l'équipe de France. C'est sa chance, car le groupe tricolore est miné par les dissensions internes.

Beaucoup, encore aujourd'hui, jugent Walkowiak, en partie injustement, comme un vainqueur au rabais et il n'aura malheureusement jamais l'occasion de prouver le contraire. La faute à un manque certain d'ambition, et à des ennuis de santé. Mais fallait-il pour autant reprocher au sympathique et méritant Walko d'avoir su tirer au mieux parti des circonstances? Certainement pas. Moyen nulle part, excellent partout, ainsi était le vainqueur du Tour voilà un demi-siècle. Heureusement, Roger Walkowiak, s'il a dû composer avec ses détracteurs, eut aussi ses défenseurs, et certains de poids, comme Jacques Goddet.L'illustre patron de la Grande Boucle adorait l'édition 1956, une de ses cuvées préférées. Il la jugeait, épique, pleine de suspense et de vie. On n'oubliera pas non plus que ce Tour fut longtemps un des plus rapides de l'histoire (36,628 km/h de moyenne). Mais ces considérations statistiques, pas plus que le soutien de Goddet n'aura pas suffi à rendre au coureur de Montluçon la justice qu'il méritait sans doute. Sa place dans l'histoire reste donc atypique et controversée. A 85 ans, il mène une retraite paisible. Le cyclisme ne lui a apporté ni gloire ni fortune. Il est encore temps de lui rendre justice.(info:"Les Légendes du tour" )

Son Palmares sur wikipedia


Credit Mutuel Montluçon Marais